«

»

Nov 19

Une équipe solide qui saura s’occuper de la ville

Nous nous présentons pour la deuxième fois.

Nous rassemblons des gens qui ont souvent voté à gauche, ont le cœur écologiste, libre et solidaire. Ils portent des valeurs de justice sociale et de solidarité. Ils ont le respect de l’individu et de l’esprit d’initiative.

Compétents : bon nombre d’entre nous exercent des métiers ou ont des engagements associatifs qui les rendront immédiatement efficaces pour l’action municipale.

 Indépendants : nous ne sommes tributaires d’aucun deal politique. Nous prenons nos décisions à Die, en toute indépendance.

 Motivés : nous sommes au travail sur le projet municipal depuis longtemps, notre seule envie est de rendre notre ville plus belle, plus agréable, plus solidaire, plus forte aussi.

 Nous avons délibéré pour confier la tête de liste à Didier JOUVE, voilà pourquoi :

Didier est installé en vallée de la Drôme depuis 27 ans. Il est ingénieur, urbaniste et Conseiller régional. Dans son métier comme dans son mandat, c’est un défenseur opiniâtre du développement économique, social et écologique de notre vallée. De 1989 à 2006, il a été l’artisan de la remise en état de notre rivière Drôme, autrefois polluée. En 1998, il a obtenu de la Région que soient remis en service des TER sur la ligne SNCF. Il vient d’ailleurs d’obtenir l’augmentation de leur nombre. Il a piloté la construction de nombreux bâtiments écologiques. Il soutient les initiatives et les nombreuses associations qui font notre richesse. Fondateur de la Biovallée, quand les autres n’y croyaient pas, il en est le référent régional. De 2004 à 2010, il était vice-président du Conseil régional chargé de l’aménagement du territoire. Actuellement, il est Président de la commission des finances.

C’est un développeur chevronné et un responsable politique reconnu qui sait faire aboutir les projets. Il saura trouver l’aide dont notre ville a besoin.

Nous l’avons également choisi pour une autre raison : il sait travailler avec les autres, faire équipe, encourager les coopérations, et il est profondément constructif.

Il aura 60 ans l’année prochaine, presque l’âge pour s’occuper à plein temps de la ville de Die.