«

»

Nov 19

Sportons-nous bien !

Le dynamisme des associations sportives de notre ville est remarquable. Il repose sur les bénévoles. Reconnaître leur rôle, c’est bien. Leur proposer un appui dans la durée, c’est mieux. Et veiller à maintenir et améliorer la qualité des infrastructures sportives, c’est indispensable.

Des équipements entretenus et plus économes

La rénovation thermique de certains bâtiments et le passage au chauffage au bois est une nécessité. Chauffer quand il faut et plus efficacement est un devoir de bonne gestion. Nous trouverons des fonds et des subventions pour le faire. Avec les associations d’usagers nous établirons des programmes de rénovation, d’entretien et de bonne gestion des équipements.

Un appui permanent aux bénévoles

De nombreuses responsabilités pèsent sur les bénévoles : règles juridiques, organisation, matériels, gestion d’équipes salariées, transport, accueil d’équipes extérieures. Les bénévoles et responsables d’associations trouveront un appui permanent à la mairie.

Nous verrons avec eux comment mutualiser les compétences juridiques, comptables, le matériel, les véhicules, les services, des locaux, que ce soit par le biais d’un office municipal des sports, ou en coopération avec le centre social.

Notre but : permettre aux bénévoles de consacrer moins de temps aux obligations, et plus de temps à ce qu’ils aiment.

Étudier la faisabilité d’une piscine couverte

Un tel équipement a des coûts de fonctionnement élevés qui ne peuvent pas être supportés seulement par les activités de loisirs et le budget municipal.

Mais en imaginant que la piscine soit aussi un lieu de soins spécialisé en rééducation, un lieu pour la gymnastique de santé, un lieu de stage pour les équipes sportives, un lieu de séminaire pour des entreprises, on pourrait partager la dépense, augmenter les recettes, et peut être, rendre la réalisation possible. Cela mérite au moins d’être étudié avec la plus grande attention.

La piscine municipale, située dans le secteur le moins ensoleillé de Die, a été récemment rénovée pour 1 million d’euros. On doit pouvoir mieux faire.