↑ Revenir à La liste

Les CV des membres de la liste

Didier Jouve – 59 ans – Ingénieur territorial, Conseiller régional

 Didier 1_1Mon parcours

Diplômé de sciences politiques et d’urbanisme, 7 ans dans la construction HLM et l’aménagement urbain. Arrivé en vallée de la Drôme il y a 27 ans, je suis directeur adjoint d’une Communauté de 30 communes. Ma plus grande fierté : la remise en état de la rivière Drôme autrefois extrêmement polluée par les égouts et les décharges. J’ai conçu l’Écosite du val de Drôme, puis le campus, et dirigé les travaux de plusieurs bâtiments éco-construits. Je n’ai jamais lâché mon métier et je ne dépends pas de la politique.

 Mes engagements

Je suis écologiste depuis 1972. Conseiller régional en 1992. Je remets les TER dans la vallée. Non candidat en 1998. Élu en 2004, je deviens Vice-président de la Région chargé de l’aménagement du territoire, je représente les régions au Grenelle, lance Viarhôna (itinéraire cyclable du Léman à la mer), crée Biovallée. Depuis 2010, je suis Président de la Commission des finances de la Région (Budget 2,4 milliards d’euros). J’habite à Die depuis 7 ans. Bientôt retraité, je serai au service de la ville à plein temps. Je ne cumulerai pas de mandats.

Ma motivation

J’avais à peine 14 ans en 68. J’ai aimé ce mouvement qui ouvrait des perspectives complètement nouvelles ; on parlait bonheur, liberté, amour. J’ai découvert l’écologie quelques années plus tard. C’était évident pour moi : le progrès technique doit servir à améliorer la vie des gens sur toute la planète, et nous n’avons qu’une planète.

J’ai eu la chance de naître dans une famille heureuse en un pays heureux. Pour être heureux  moi-même, j’ai besoin de faire chaque jour quelque chose d’utile pour ceux d’aujourd’hui  et pour ceux qui viendront. Je veux faire ma part, pour leur transmettre une terre encore vivable, avec plus d’amour et de fraternité.


Hélène Bernard-David – 60 ans – enseignante retraitée

Hélène_1Mon parcours

Enseignante retraitée. J’ai effectué la majeure partie de ma carrière dans le Diois, dont mes parents sont originaires, et surtout à l’école élémentaire de Chabestan à Die dont j’ai assuré la direction pendant 5 ans.

 Mes engagements

J’ai aussi exercé deux mandats municipaux avec Isabelle Bizouard, pendant lesquels je me suis intéressée aux questions d’urbanisme et d’environnement. J’ai été présidente de la FCPE (fédération de parents d’élèves) quand ma fille était scolarisée au lycée.

Je suis adhérente d’associations de protection de la nature ; c’est un domaine qui me tient particulièrement à cœur où je m’investis au quotidien.

 Ma motivation

Cela fait maintenant 25 ans que je vis à Die et j’ai le désir d’une ville belle, chaleureuse, accueillante, où tous se sentent bien. Une ville écologique soucieuse de son patrimoine naturel, historique et architectural.

C’est dans cet objectif que je me présente sur la liste conduite par Didier Jouve.


Philippe Lloret – 42 ans – technicien environnement

Philippe L_1Mon parcours

Technicien en espaces naturels et accompagnateur en montagne.
Natif de Crest, linguiste et formateur de formation. A Die depuis 11 ans. Une première vie professionnelle urbaine de pédagogue et travailleur social.

Mes engagements

L’envie de revenir dans la région et particulièrement à Die, pour vivre et travailler ici, m’amène à devenir accompagnateur en montagne. Passionné par la nature depuis l’âge de 10 ans, engagé pour l’écologie depuis une douzaine d’années.
J’essaie de mettre en cohérence ma vie personnelle, ma vie professionnelle, et aujourd’hui mon engagement politique.

 Ma motivation

J’aime “dé-complexifier” la complexité ! Et la gestion d’une ville est une chose complexe, qui demande écoute et réflexion, pour conjuguer ensemble environnement, économie et social, 3 champs à allier impérativement pour une juste gestion.


Véronique Jeuris – 47 ans – éducatrice

Véro_1Mon parcours

Je vis depuis 26 ans avec mon compagnon, avec lequel j’ai trois enfants de 21, 18 et 14 ans. Je vis à Die depuis bientôt 12 ans, dans notre maison, une ancienne ruine que nous avons reconstruite.

J’ai exercé de nombreux métiers qui m’ont progressivement amenée à celui qui est le mien aujourd’hui et depuis sept ans : éducatrice dans la protection de l’enfance.

Mes engagements

La relation à l’autre, l’accompagnement, le travail sur le lien… c’est le cœur de ma vie, ce qui me construit et me nourrit.

Ma motivation

J’ai trouvé dans ma participation depuis 6 ans au groupe que nous constituons, un sens à l’engagement politique : penser et construire ensemble, dans nos différences et notre diversité, l’articulation entre l’individu et la société. Un projet pour tous et pour chacun ; un projet avec tous et avec chacun.

Faire de la politique au sens le plus large et le plus noble du terme : créer du vivre ensemble.


Philippe Méjean – 43 ans – ingénieur territorial

Philippe Mn_1Ma vie professionnelle

Ingénieur agronome, j’ai choisi de travailler dans les collectivités locales pour des missions qui associent habitants et usagers aux projets publics : charte de pays, rénovation d’un abattoir pour les circuits courts… J’ai été directeur d’intercommunalité. Je suis chef de projet Biovallée.

 Mes engagements

J’ai été administrateur du Festival Est-Ouest et président du Diois volley-ball. Je préside la Société coopérative d’intérêt collectif La Carline et suis cofondateur d’associations pour la gestion durable des forêts et la valorisation du bois local. Pacifiste convaincu que la paix naît de la connaissance de l’autre, j’accueille des voyageurs. J’ai parcouru le monde chez l’habitant.

 Ma motivation

Mon engagement politique prolonge le sens donné à mes choix de vivre à Die, professionnels, sociaux et de consommateur. Les décisions municipales changent le quotidien des gens. Le débat construit de bonnes décisions. Didier JOUVE sait organiser des débats de qualité. Je mettrai toute mon énergie et mes compétences pour mobiliser l’expertise des citoyens au service de tous : animation, travail d’équipe, gestion de projets, finances publiques, organisation d’événements…


Avril Gau – 52 ans – cheffe d’entreprise

Mon parcours

Je suis née à Die et j’ai passé mon enfance à Luc-en-Diois. Je suis revenue vivre ici il y a 15 ans.

Styliste Robert Clergerie à Romans, puis chef de produit chez Chanel pendant 6 ans et ensuite en free lance pendant 5 ans. Styliste free lance et directions artistiques pour de nouveau Robert Clergerie puis Kelian, Jourdan, Ventilo, Isabel Marant, Loewe.

J’ai créé ma propre marque « Avril Gau » en revenant à Die il y a 15 ans. Mon entreprise compte aujourd’hui autour de 10 salariés.

 Mes engagements

Élue à la mairie de Die 2001 à 2007.

 Ma motivation

J’apprécie particulièrement cette équipe qui échange réellement en toute liberté et n’hésite pas à penser autrement.

Je suis certaine qu’ensemble, avec Didier Jouve, nous pouvons contribuer à rendre cette ville plus belle et plus agréable à vivre pour tous.


Serge Reboulet – 61 ans – coiffeur retraité, éducateur sportif

Serge_1Mon parcours

Né à Die, j’ai effectué toute ma carrière sur le Diois.
Diplômé en coiffure du CAP au brevet de maîtrise. J’ai travaillé en tant que salarié pendant 20 ans sur Die, puis 25 ans comme artisan commerçant. Cela m’a permis d’être au contact des Diois pendant de nombreuses années, ainsi j’ai pu largement écouter les préoccupations de la population.

Mes engagements

Engagé dans la vie sportive du Diois depuis mon plus jeune âge. J’ai œuvré dans l’USD Football en tant que joueur, arbitre,  entraîneur et ce jusqu’à ce jour.

J’ai exercé le rôle d’adjoint au sport de 1995 à 1998.
Le sport est pour moi un élément essentiel dans le Diois, pour son
développement et son tissu social : « c’est  l’école de la vie”.
Adepte de la course à pied  et amoureux de la montagne.
Président de la pétanque dioise pendant plusieurs années. Bénévole pour la montée du Col et diverses associations sportives.

Ma motivation

Mes engagements, mes convictions et mes idées à gauches sont intactes. Le programme élaboré par Didier et l’équipe m’a séduit et je le suis d’autant plus en côtoyant cette équipe calme et ouverte qui maîtrise nombre de sujets. La deuxième raison de mon engagement, c’est la conviction que Didier Jouve a toutes les qualités requises pour être maire.

 

 


Françoise MAR – 51 ans – rédactrice

Françoise_1Mon parcours

Rédactrice dans le secteur de la santé et du social, j’ai écrit des journaux ou des articles pour la presse d’entreprise et la presse associative. J’ai pris plaisir à m’arrêter de travailler pour élever mes enfants et m’impliquer dans la vie locale : mandat municipal (Aveyron) autour du bio dans la cantine et des circulations douces, lancement d’une AMAP, création d’une foire écologique et soutien aux sans-papiers.

Mes engagements

Membre active depuis six ans d’une association régionale qui  lie la santé à l’environnement dans le domaine de l’air, l’alimentation, l’agriculture, les  déchets, les rayonnements électromagnétiques, j’anime des ateliers d’accompagnement au changement « Ma maison, ma santé ».

Ma motivation

Je souhaite qu’à Die aucun jeune ne reste au bord du chemin et que la ville mette la question éducative au cœur de son projet, tout comme celle de l’écologie.  Permettons ensemble aux enfants de ne pas devenir seulement des consommateurs mais aussi des personnes actives, créatrices et reliées aux autres.


Bernard Collignon -64 ans – retraité contrôleur des impôts

Bernard_1Mon parcours

Arrivé dans le Diois en 1987, j’ai exercé mon activité professionnelle au centre des impôts de Die dans la gestion et le contrôle des entreprises.

Mes engagements

Je me suis impliqué dans le secteur coopératif : co-fondateur de la Carline en 1989.

Membre d’associations de défense de l’environnement ayant lutté contre des aménagements destructeurs de la vallée.

Je représente une association régionale d’usagers des transports et participe à ce titre, depuis 2004, au comité de ligne Valence-Die-Luc en Diois qui, sous l’impulsion de son président, Didier Jouve, a permis l’amélioration des services ferroviaires avec les 4 aller-retour TER desservant Die.

Ma motivation

C’est la raison pour laquelle je me suis engagé tout naturellement, sur la liste conduite par Didier Jouve.


Sylvie Ségurel – 51 ans – gestionnaire touristique

 Sylvie_1Mon parcours

Master de responsable de structure en Économie Sociale et Solidaire

Gestionnaire de structure d’accueil et guide touristique.

Mes engagements

Militante activiste à Greenpeace.

J’aime le territoire du Vercors, massif où j’ai choisi de m’installer il y a 27 ans et je milite pour une image touristique cohérente de celui-ci. Je suis d’ailleurs ambassadrice du Parc Naturel Régional du Vercors.

Mes centres d’intérêts sont l’écologie, l’environnement, la solidarité, la photographie.

 Ma motivation

Dans la commune, je suis intéressée par les patrimoines historiques, naturels et humains ainsi que leur mise en valeur. J’ai envie de m’investir sur un mieux vivre dans ma commune et sur le territoire en fonction des valeurs partagées par la liste « Pour Die Naturellement ». L’émulation et la bienveillance rencontrées dans ce cadre me font du bien.


Yoann Demichelis – 34 ans – artiste chorégraphe

 Yohann_1Mon parcours

Artiste chorégraphique. Très souvent en déplacement (France, Europe, Monde) pour mon travail dans les grands centres urbains, j’ai ressenti il y a 5 ans la nécessité d’inscrire ma trajectoire dans un autre rapport à l’espace et au temps, dans une relation, durable peut-être.

 Mes engagements

Des paysages magnifiques, une filière bio importante, un cinéma Art et Essai exceptionnel, une dynamique sociale et culturelle, des habitants de tous horizons… Je suis tombé amoureux du Diois. A mon arrivée, j’ai participé au passage de La Carline en SCIC et aux temps de forum du CLDD autour du projet Biovallée ; j’y ai découvert une pratique de la construction partagée qui a fait écho à mes attentes.

 Ma motivation Aujourd’hui, animé par la question des biens communs, je souhaite m’investir plus directement sur le territoire, accompagner son devenir à travers mon expérience et mes préoccupations pour l’art, l’architecture, l’urbanisme, le paysage… Si je me suis engagé sur la liste Pour Die Naturellement, c’est pour donner corps à mon désir qu’habiter soit une manière de prendre soin de son milieu de vie, d’y contribuer à une échelle humaine où nous sommes tous partie prenante.


Justine Gaborit – 42 ans – archéologue

Justine_1Mon parcours

Je suis archéologue et travaille au Moyen-Orient depuis 15 ans (Turquie, Syrie Jordanie, Irak). J’ai travaillé à l’Institut français de Damas et à Beyrouth et pour des missions archéologiques du CNRS. Ma vie est partagée entre les fouilles à l’étranger (3 mois par an) et le travail de recherche en France.

 Mes engagements

J’ai monté à Die une association humanitaire de solidarité avec le peuple syrien (association L4S) pour venir en aide aux familles réfugiées et victimes de la guerre. Avec des partenaires syriens, nous montons et finançons des programmes d’aides alimentaires et médicales et des projets spécifiques (achat d’une ambulance, réouverture d’une école). Je m’engage aussi pour la défense du patrimoine syrien, contre la destruction de sites archéologiques et de monuments qui appartiennent à l’histoire de l’humanité.

Ma motivation

Je suis venue vivre à Die avec mon conjoint en 2006 par choix car Die me semble une ville à taille humaine, doublement privilégiée par son cadre naturel et son histoire. Je m’engage pour que l’écologie et le patrimoine à Die ne soient pas considérés comme une contrainte, ou réservés aux touristes, mais pour que les diois puissent se les réapproprier. Ce sont les choix que feront les diois en matière d’écologie, de proximité, d’économie respectueuse de l’environnement et de culture qui changeront les choses et rendront la ville plus forte et plus vivante.


Jean-Luc Dupaigne – 64 ans – conseiller prud’homme

Jean-Luc_1Mon parcours

Après des études d’ingénieur des Travaux Publics, j’ai effectué ma carrière professionnelle en combinant l’informatique (au service des entreprises clientes) et le syndicalisme (au service des salarié(e)s). J’ai été élu et reste conseiller prud’homme à Lyon ce qui m’occupe à mi-temps jusqu’en décembre 2015. Mais cette fonction exaltante me laissera du temps à consacrer à la vie dioise.

Mes engagements

Je suis arrivé à Die il y a presque 6 ans pour vivre dans une belle vallée sensible aux idées écologistes et pour accompagner mon épouse qui avait alors trouvé un emploi à l’hôpital. Je suis engagé localement au sein d’une association cultuelle, d’une association de défense des droits humains et d’une association de défense du patrimoine.

 Ma motivation

Par mon mandat de magistrat, je suis attaché à l’équité et à la justice sociale et j’œuvrerai en faveur d’un accès de tous et toutes à leurs droits. J’aurai le souci du respect des règles d’éthique et d’indépendance. J’aimerais aussi œuvrer pour favoriser les relations internationales (jumelages européens et plus loin aide au développement).


Giulia Meucci – 39 ans – employée, nationalité italienne

 Giulia_1Mon parcours

Arrivée à Die il y a 11 ans, directement de mon pays natal : l’Italie.

Historienne de l’art de formation, j’ai choisi de prendre du temps pour élever mes enfants. Depuis, j’ai côtoyé le monde des artisans-créateurs, celui des commerçants comme employée dans un magasin et celui des artistes avec des remplacements dans un Groupement d’Employeurs constitué de compagnies d’Arts Vivants.

 Mes engagements

L’isolement vécu en tant que jeune maman, arrivant dans le Diois, m’a poussée à la co-construction et au portage d’un projet collectif lié à la petite enfance qui a vu le jour en 2012 et continue de grandir et s’affirmer sur le territoire. Investie dans le milieu associatif, je suis aussi élue au Conseil d’Ecole en tant que représentante des parents d’élèves.

 Ma motivation

Mettre à disposition de la collectivité mon sens de l’écoute et l’envie de faire avancer des projets réalistes et réalisables et qui ont du sens pour moi. Dans la liste Pour Die Naturellement, et en son candidat Didier Jouve,  j’ai trouvé une qualité d’écoute et d’action, un collectif respectueux de chaque individu, des compétences variées et ancrées dans le territoire. J’ai envie de continuer à construire un territoire qui s’approche le plus possible de celui que, tous ensemble, nous rêvons.


Jérémie Rainglet – 33 ans – ouvrier

Jérémie_1Mon parcours

Je suis ouvrier technicien cordiste.

Médiateur en accompagnement scolaire pendant 4 ans dans une association d’un quartier de Nantes.

Coordinateur d’activités dans l’association Greenpeace pendant 3 ans.

Animateur dans des colonies de vacances.

 Mes engagements

Après avoir eu des expériences locales (salarié, bénévole) à Nantes au contact de mes concitoyens, des expériences plus nationales en tant que salarié au sein de Greenpeace, je suis persuadé de l’importance de l’action locale.

 Ma motivation

Ce qui m’intéresse dans ce groupe « Pour Die Naturellement » c’est d’avoir des objectifs clairs porteurs de valeurs. Qu’est-ce qu’on pense devoir être une mairie ? Comment allons-nous construire une commune agréable pour tous ? Comment laisser la parole et de la place pour chacun, ne pas faire à la place de ?

Être dans le concret et prendre le temps de la réflexion.


Alice Ingold – 43 ans – maître de Conférences

 Mon parcours

Je suis géographe, enseignant-chercheur, spécialiste des questions d’histoire des villes, des territoires et de l’environnement.

Mes engagements

Je suis venue m’installer à Die il y a 6 ans. Mes attaches familiales sont un peu plus bas dans la vallée : Die a été le choix d’une ville avec une gare pour nos déplacements de travail, un collège-lycée pour notre aîné et une qualité de vie exceptionnelle. Surtout le choix d’une vraie ville : sa situation en arrière-pays de montagne et son histoire lui donnent une vitalité particulière, avec sa médiathèque, sa librairie, son cinéma, ses expériences culturelles… Une vraie vie sur place, et pas absorbée par la vallée.

Ma motivation

Mes engagements associatifs ont concerné avant tout l’enfance. C’est mon premier engagement en politique. Je souhaite que cette ville rayonne de toutes ses potentialités, notamment humaines.
Par mon travail, je me suis intéressée aux questions  d’usages de l’eau et j’ai cherché à aider ceux qui souhaitent poursuivre leurs usages, dans les jardins, les micro-centrales, tout en étant attentif au milieu « naturel ». La gestion collective de l’eau a toujours été dans l’histoire le lieu d’une attention au bien commun, à la manière des anciens mas et associations syndicales. Avec toute l’équipe de Pour Die Naturellement, je souhaite que cette intelligence du bien commun soit mise en œuvre.


Denis Charron – 66 ans – enseignant retraité

Denis_1Mon parcours

J’ai suivi un parcours riche et varié, avec  comme fil rouge depuis le début, une vision écologique du monde : ingénieur, agriculteur éleveur, enseignant en génie énergétique puis en étude et économie de la construction à Die, formateur en éducation à l’environnement et au développement durable.

Mes engagements de retraité confirment ce parcours : association du Martouret, bureau de la marque Biovallée, développement d’un village au nord de Madagascar.

Amoureux de la montagne que je parcours souvent,  j’éprouve un émerveillement sans cesse renouvelé au spectacle de la nature.

Ma motivation réside dans la frilosité que j’ai ressentie chez des élus locaux,  pour aller vers et accélérer la transition écologique indispensable pour Die, le Diois et la Biovallée. Motivation encouragée par ma confiance en Didier Jouve et dans la dynamique de l’équipe de « Pour Die Naturellement ».


Estelle Pedoux – 39 ans – cuisinière

Estelle_1Mon parcours

J’habite le Diois depuis 10 ans. Je suis actuellement cuisinière, ancienne animatrice nature.

 Mes engagements

Intéressée par l’éducation (les pédagogies), la cuisine bio végétarienne, les médecines douces, la randonnée et la joie d’être dans la nature. Engagée dans la SCOP Tchai Walla, restaurant bio végétarien, précurseur dans le domaine et qui soutient l’agriculture paysanne locale. Engagée dans des projets autour de l’enfance à Die, adhérente à la Carline (participation à la commission produits). J’ai travaillé aussi de nombreuses années dans l’animation socio-culturelle notamment à L’Espace Social et Culturel de Die et du Diois et aussi dans une autre SCOP pluriactive Oxalis en Savoie (Agriculture, éducation à l’environnement, tourisme, accompagnement de projet).

 Ma motivation

Maman d’une petite fille de 2 ans 1/2, je vois bien combien c’est difficile cette ville à pieds ! J’ai envie d’une ville avec des jardins et des jeux adaptés aux petits

Je suis en accord avec les propositions et les projets soutenus par la liste « Pour Die Naturellement ».


Philippe Méret – 52 ans – jardinier

Philippe Mt_1Mon parcours

Architecte d’intérieur – gestionnaire de gîte – horticulteur et aujourd’hui jardinier.

Mes engagements 

Bien qu’ayant toujours eu une conscience écologiste, j’ai pendant longtemps voté à gauche car pour moi, l’écologie ne devrait pas entrer dans la sphère politique, ce sont des valeurs universelles. Je ne suis pas encarté, les compromis et attitudes des écologistes au niveau national sont peut-être stratégiques mais ne me conviennent pas.

 Ma motivation

L’action locale me paraît beaucoup plus efficace et gratifiante, d’autant plus avec l’équipe engagée dans cette aventure.

Ce qui me motive c’est une gestion de la ville concrète dans une concertation avec les habitants, dans le respect de la Nature et des personnes.


Sophie Marceau-Bonami – 49 ans – artisane boulangère

Sophie_1Mon parcours

Comédienne puis assistante sociale, j’ai plus tard fait le choix d’élever mes enfants et j’ai passagèrement stoppé mes activités professionnelles.

Mes filles étant grandes, j’ai ensuite changé d’orientation pour devenir boulangère sous certification bio.

Mes engagements

Engagée durant sept années aux côtés de parents d’élèves soutenant la pédagogie Freinet, j’ai aussi participé à la campagne électorale pour les municipales d’un village de Vendée.

Il y a  encore beaucoup à faire pour améliorer le mal logement et lutter contre la précarité  dans ce pourtant beau et chaleureux pays.

 Ma motivation

Je trouve particulièrement intéressant de pouvoir m’engager dans une action de proximité telle qu’une campagne municipale. C’est à ce niveau-là, à mon sens, que s’opèrent les décisions les plus efficaces œuvrant pour une défense de l’environnement à taille humaine.


Ambroise Méjean – 18 ans – étudiant

Ambroise_1Mon parcours

Étudiant en prépa HEC (Hautes Études de Commerce) pour m’investir en politique.

J’habite à Die depuis l’âge de trois ans.

Mes engagements

Engagé pendant trois ans dans mon ancien  lycée comme délégué de classe, délégué au conseil de la vie lycéenne et représentant au Conseil d’Administration, j’ai défendu le vivre ensemble de la communauté lycéenne entre jeunes et adultes.

J’ai travaillé pendant les vacances au Martouret.

Ma motivation

Intéressé depuis l’âge de 11 ans par la politique, l’engagement au service des citoyens de ma cité est pour moi une expérience passionnante que je compte mener à bien. Notamment en améliorant  la vie des jeunes diois qui ont été, à mon avis, trop souvent oubliés.


Liliane Blanc – 60 ans – infirmière puéricultrice retraitée

Liliane ok_1Mon parcours

Je suis infirmière puéricultrice à la retraite.  J’ai exercé à l’hôpital de Saint-Étienne, puis en P.M.I. à Lyon. Je suis venue à Die en 2008 et ai travaillé au “Fil de Soi” auprès des personnes âgées souffrant de la maladie d’Alzheimer. Je participe à une association d’animation pour les personnes âgées.

J’ai choisi de venir vivre ma retraite dans cette vallée pour sa qualité de vie : calme, qualité de l’air, ville à dimension humaine, possibilité de pratiquer des sports multiples … et aussi parce que mes racines anciennes sont dans le Diois.

Mes engagements

J’ai choisi de m’engager sur la liste menée par Didier Jouve pour plusieurs raisons :

– le sérieux avec lequel les différents dossiers importants pour la cité sont envisagés (contacts avec les personnes ayant des postes de responsabilité actuellement)

– le souci d’apporter une réponse de qualité sur les questions de préservation de l’environnement,

– la volonté de maîtriser les dépenses collectives

Ma motivation

Une volonté d’apporter une réponse de qualité sur la problématique des personnes âgées, question que je connais du fait de mes engagements professionnels et actuels.


David Cannie – 40 ans – employé

David_1Mon parcours

Je suis employé à Die. J’ai une longue expérience de travail à l’étranger, Angleterre et Japon pendant 10 ans, illustrateur à mes heures perdues,  pratiquant des sports de montagne à mes heures gagnées.

 Mes engagements 

Je suis venu, il y a 8 ans, à Die avec ma famille. Pour moi, avec des enfants, c’est mieux de vivre dans un environnement proche de la nature et plus humain. J’ai dû persévérer pour m’y implanter.

Je vois la ville de Die comme un lieu encore (un peu) préservé de l’uniformisation issue de la globalisation. Après avoir vécu dans quelques-unes des plus grandes villes du monde (Londres, Yokohama, Osaka), j’aime me trouver dans ce genre de lieu périphérique qui offre plus de sérénité.

 Ma motivation

Mes voyages, mon vécu et mes expériences m’ont convaincu de l’importance de préserver l’environnement, de se diriger progressivement vers une économie de décroissance, et de la nécessité d’établir une harmonisation sociale. Ce qui correspond au programme de Pour Die Naturellement.


Pascale Éthève – 51 ans – comptable

Pascale_1Mon parcours

Comptable. Arrivée dans le Diois depuis 16 mois, je viens de retrouver du travail comme comptable et c’est une chance ! Passage éclair dans la construction et le bois où je me suis rendue compte de la difficulté pour une femme de faire sa place dans des métiers dits masculins.

Mes engagements

Bénévolat dans des associations de sport de plein air à Marseille et maintenant à Die dans des associations où les écologies et le lien social et humain sont les priorités. Sensible à l’humain et aux beautés de la nature, j’aime randonner et admirer faune et flore.

Ma motivation

Je rencontre une équipe, je rencontre l’humain au centre des préoccupations et je rencontre du bon sens. J’ai à cœur que chacun vive décemment et heureux sur ce territoire diois.

Je suis confiante dans cette équipe !


Marc Prouveur – 52 ans – agent technique

Marc_1Mon parcours

Diois depuis 23 ans. Agent technique dans l’environnement, après plusieurs années dans l’agriculture et la menuiserie.

Mes engagements

Militant actif pendant de nombreuses années dans des associations de protection de l’environnement.

Ma motivation

Faire que ce qui m’a fait rester dans le Diois puisse continuer et s’améliorer, cette ville où l’on se parle, où la vie est à échelle humaine et ce cadre de vie qui n’a pas de prix.


Gilberte Isoard – 65 ans – enseignante retraitée

Gilberte_1Mon parcours

J’ai fait une carrière d’institutrice, dans le Diois essentiellement.

J’ai été élevée dans une ferme et j’ai donc un fort lien avec la nature.

Mes engagements

J’ai fait et fais encore partie de nombreuses associations qui avaient, ou ont toutes comme finalité la rencontre, les échanges, la découverte, l’épanouissement et, pour mon engagement au Sénégal, l’aide au développement durable avec la population locale.

 Ma motivation

Mon souhait est de mettre plus d’humanité dans notre monde et revenir à une sorte de sobriété et de simplicité.


François Achard – 72 ans – chercheur

 François portrait_1Mon parcours

Ingénieur agronome

J’ai travaillé à la Chambre d’Agriculture du Tarn et Garonne comme ingénieur chargé du développement de la production de viande bovine.

Mes engagements

Je suis parti en Afrique en tant qu’agro-écologue. J’ai vécu 35 ans dans les pays sahéliens d’Afrique de l’Ouest dans l’enseignement supérieur agronomique et j’ai réalisé des  travaux de recherche sur l’impact des systèmes agraires actuels sur la productivité des terroirs agricoles et des forêts sahéliennes et les moyens d’améliorer cette productivité.

 Ma motivation

Le projet que nous avons élaboré ensemble pour la liste “Pour Die Naturellement” correspond bien à la façon que j’ai depuis longtemps d’envisager mes rapports avec la nature et mes concitoyens. A l’avenir, je souhaite m’investir dans des actions locales d’écologie de terrain.

(1 commentaire)

  1. Miera

    Un beau travail de présentation qui donne réellement confiance, une brochette de compétences. Le regard franc (ce qui n’est pas le cas de toutes les listes), une équipe qui a les yeux bien ouverts et qui fait face à la réalité.
    Oui ça donne vraiment confiance. Max

Les commentaires sont désactivés.