↑ Revenir à “On dit que…”

On dit que : “Il ne faudrait pas rater les discussions permettant de faire alliance et de gagner le second tour”.

Nous entendons bien ce souci exprimé par nombre d’électeurs. Il ne dépend pas que de nous de bien y répondre. En 2008, nous avions exprimé le souhait d’avoir des discussions avant le premier tour sur la comparaison des programmes pour identifier : ce que nous partagions, ce sur quoi nous pouvions nous rapprocher et ce qui nous différenciait vraiment. Ce que Didier Jouve a réalisé deux fois avec le PS, en 2004 et 2010, en tant que négociateur EELV pour le mandat régional, il peut le réaliser pour Die : négocier un engagement de vote du budget sur 6 ans (et le tenir) tout en identifiant les projets qui ne seront pas votés par tel ou tel membre de la majorité. Établir ainsi le contrat proposé aux électeurs des listes qui se rapprochent. Établir que toutes les places sur la liste de second tour pour la commune et l’intercommunalité, les adjoints, les délégations, seront attribuées à la proportionnelle.

Retour à la page: « On dit que »