«

»

Fév 19

Faire plus et mieux, à impôts constants

La dette de la ville vient de connaître deux périodes de forte augmentation. Elle est aujourd’hui de 1000 € environ par habitant. Elle doit être stabilisée. Les impôts de Die sont supérieurs à la moyenne des communes comparables. Il est hors de question de les augmenter. Les dotations d’état et les subventions ont tendance à baisser. Est-ce une raison pour se limiter dans les projets ? Non ! Les financements publics offrent de nouvelles possibilités qu’il faut savoir saisir. A impôts constants, nous pouvons faire plus en mobilisant plus de recettes.

Plus de subventions. L’équipe actuelle en mobilise à hauteur de 50% des projets. Il est possible d’atteindre au moins 60%, ce qui permet  25% de réalisations en plus.  Proposons  des projets de qualité qui intéressent les financeurs. Utilisons l’atout que représente aujourd’hui la Biovallée, reconnue au niveau régional et bientôt européen, pour la qualité de ses actions.

Plus de ressources : par la production d’énergie et les loyers de biens communaux. Installons des habitants et des entreprises, ils  généreront de nouvelles recettes fiscales.

Plus d’économies de chauffage et d’électricité sont possibles. Maitrisons mieux nos prix d’achats et de travaux.

De l’argent propre. La commune et l’intercommunalité peuvent exiger que leurs organismes prêteurs n’aient pas de filiales dans les paradis fiscaux.

Des fonds de placements locaux et solidaires, qui rémunèrent l’épargne locale dans des projets locaux.

Une fondation municipale qui permet des dons défiscalisés au bénéfice de projets communaux.

Osons plus d’investissements productifs : donnons la priorité à des réalisations qui rendent des services à la population tout en générant des recettes. Créons une régie de chauffage pour  distribuer à prix compétitifs de la chaleur aux bâtiments communaux, mais aussi aux particuliers présents sur le circuit de distribution.

Nos métiers et engagements (entrepreneurs, développeurs, président de commission des finances de la Région…) nous ont amené à mobiliser ces financements qui dynamiseront notre économie. Ne rajoutons pas de morosité à la rigueur. Modernisons notre ville au service de ses habitants.