«

»

Fév 18

Communiqué de Didier Jouve du 17 février 2014 : “La SNCF doit respecter son contrat”

Après deux ans de travail et de négociations, les régions Rhône alpes et PACA ont commandé à la SNCF un service TER sur la vallée de la Drôme avec des horaires beaucoup mieux adaptés. Tous les usagers ont pu mesurer l’évolution. La SNCF a commencé à fonctionner avec ces nouveaux horaires à partir du 19 décembre, mais vient de nous avertir brutalement que le service des deux trains de la mi-journée qui se croisent à Luc sera interrompu jusqu’au 18 avril.

Pour quelle raison ?

La direction Rhône-Alpes de la SNCF manquant de matériel roulant malgré les achats massifs de la région, c’est la SNCF PACA qui fournit les rames pour notre ligne. Mais la maintenance de ces rames est assurée à Marseille. Or, à Marseille, le centre de maintenance est saturé, et la SNCF négocie depuis plusieurs mois avec les syndicats du personnel une nouvelle organisation du travail pour passer de 40 à 100 heures de maintenance hebdomadaires, en utilisant les nuits et les week-ends, quand peu de rames sont en service.

 En attendant la mise en place de cette maintenance, la SNCF a unilatéralement choisi de diminuer le service.

Il ne m’appartient pas, comme Conseiller régional, de m’immiscer dans le dialogue social au sein de la SNCF, qui semble difficile.

Comme mon collègue le Vice-président chargé des transports de la région PACA, je regrette que la SNCF n’ait pas su anticiper et prendre les bonnes décisions, lors des années précédentes, pour disposer d’un entretien et d’une maintenance adaptés au plan de transport demandé par les Régions.

Il s’avère de plus en plus que la SNCF est dans un état critique, et ce sont trop souvent les usagers qui en font les frais.

Après avoir augmenté par cinq sa participation sur la ligne, après avoir travaillé avec PACA pour offrir un bon service dans la vallée de la Drôme, la région Rhône-Alpes attend une autre réponse de la SNCF.

J’espère que le service prévu et contractualisé sera enfin appliqué au plus vite. Il en va de la crédibilité du transport ferroviaire par la SNCF.

Didier JOUVE

Président du comité de ligne TER Valence-Crest-Die-Luc